L'histoire du football féminin en France

photo L'histoire du football féminin en France

La Coupe du Monde de football réservé pour les femmes sera disputée en France en 2019. Naturellement, le pays n'est pas peu fier d'accueillir cet événement. Cette opportunité vaut en effet une consécration, quand on sait que pour atteindre son rayonnement mondial, le football pour les femmes a dû littéralement jouer des pieds et des mains. Retour sur les péripéties qui ont jalonné l'histoire du ballon rond féminin en Hexagone.

Formation des premières équipes en 1912

Initiée chez les Anglais vers la fin du 19ème siècle, la version féminine du football franchit la Manche dans les premières décennies du siècle suivant. En 1912, deux enseignantes d'éducation sportive constituent, en effet, les premières formations françaises. Cinq années plus tard, ces équipes disputent la première rencontre de football féminin organisée dans leur pays.

Ce premier événement encourage d'autres adeptes à rejoindre le terrain. De nouvelles équipes se forment d'abord dans le bassin parisien, puis l'engouement s'étend dans les provinces. Le rassemblement des sociétés sportives féminines de France au sein d'une fédération créée en 1918 donne une nouvelle impulsion à l'expansion de la discipline. Le championnat national est ainsi créé. La première édition est disputée le 13 avril 1918.

Une expansion hors frontières à partir des années 20

En 1920, les formations françaises se sentent d'attaque pour se mesurer à des équipes évoluant en dehors de leurs frontières. Cette année-là, la sélection nationale part affronter le club de football féminin anglais, Kerr's Ladies. La rencontre draine quelque 25000 spectateurs et voit les Françaises battues au score de 2 à 0. Le match retour disputé sur le stade parisien Pershing se conclut sur un score nul.

L'évolution du ballon rond féminin est malheureusement contrecarrée par les interdictions d'accès au terrain qui frappent les joueuses, au milieu des années 20. Le championnat national est définitivement suspendu en 1933. La relance de la discipline ne se fait que dans les années 60.

Troisième place à la FIFA

Les années 80 à 2000 connaissent de nombreux rebondissements dans le statut du ballon rond féminin en France. La discipline connaît néanmoins une bonne expansion, les formations nationales évoluant régulièrement dans les tournois internationaux. Au classement mars 2017 de la FIFA, le pays fait partie du trio de tête.

Ailleurs qu'en France, le ballon rond en version féminine s'impose avec une certaine difficulté, selon les contextes locaux. Ainsi, en Tunisie, il faut attendre 2008 pour voir la première participation de l'équipe nationale au championnat d'Afrique.

Pour autoriser les équipes montantes à accéder à un tel niveau, il a fallu des personnalités comme Tarek Bouchamaoui. Membre du conseil d'administration au sein de la FIFA depuis 2015, ce personnage a toujours fait de l'expansion du football, notamment africain, son cheval de bataille. Passionné lui-même de ballon rond, Tarek Bouchamaoui croit effectivement que les équipes africaines peuvent développer des performances à l'échelle internationale. Parlant de performance, c'est aux joueuses de l'Association sportive du Sahel que les lauriers sont revenus lors du championnat de Tunisie 2016/2017.